La structure Nue, créée à l'initiative de Lise Casazza, danseuse et chorégraphe, 

est implantée en Drôme depuis 2009.  

 

Elle a pour focale la place du corps dans l'art et utilise la danse comme matière première à sa recherche.

 

S'inscrivant directement dans la lignée de la danse contemporaine, elle soutient des créations empruntes d'un langage chorégraphique à la fois abstrait et riche de sens : la danse pour questionner la fracture de ce monde en bascule.

Une danse à la fois « déconstructrice »: interroger le corps -reflet de l'être humain et de son environnement- dans ses moindres fragments, et constructrice: se réapproprier et « incarner » le sens du monde.

 

Flirtant avec les états limites, entre la brutalité d'une émotion et une physicalité intense, son mouvement prend corps au centre de l'humain et de ses préoccupations.

 

Flirtant avec les espaces limites, elle intervient là où elle n'est pas toujours attendue, elle s'infiltre...

 

Continuer à chercher, par le processus créatif,  continuer à chercher à travers le corps, lieu de toute expérience fondamentale, brute et première.

 

 

L'EQUIPE 

 

 

Lise Casazza

Chorégraphe et danseuse de la Cie Nue

« Je travaille d’abord comme interprète chorégraphique au sein de différentes compagnies, de rue essentiellement. De ces expériences naît la passion de vivre un contact « direct », de sentir une réelle proximité, avec le public. En parallèle, j’axe ma recherche personnelle de la danse, dans l’exploration du rapport puissant qui lie état émotionnel et état physique. De cette danse, engagée dans une physicalité intense, émerge des obsessions, qui revêtent, petit à petit, l’aspect de « sujets de prédilection ». La question du genre, de l’animalité dans l’humain... en font partie. Une danse qui prend corps au centre de l’humain et de ses préoccupations. Aujourd’hui, « L’Association Nue », créée sous mon impulsion en 2009 dans la Drôme, est là comme témoin de cette recherche.»

Lise Casazza se forme à la danse contemporaine au CCN de Montpellier, ainsi qu’à la Ménagerie de Verres et au Centre National de la Danse, à la danse classique avec Wayne Byars à Paris et aux Arts de Cirque avec Les Noctambules, Nanterre.

Engagée par la compagnie Trace(s) en Poudre, compagnie de spectacle de rue, pour la pièce “Soy Imperfecta” (2001-2007), elle jouera au festival « in » d’Aurillac, à Libourne, Tours, Charleroi, Turin… Elle travaille ensuite, comme interprète, pour les compagnie Migrateurs Transatlantiques (2006-2007), Lieux publics (2007),Théâtre Apatride (2008).

En 2009, Lise Casazza créée la compagnie Nue à travers laquelle elle peut à la fois défendre ses aspirations artistiques et développer une démarche pédagogique.

Elle crée ainsi « Au bord de.. » projet photo-chorégraphique, « Je suis un pur produit de ce siècle », en 2015, solo déambulatoire pour rues et vitrines, spectacle soutenu par la DRAC Rhône-Alpes, CG Drôme, le dispositif  "Écrire pour la rue" SACD/DGCA, la Bourse « Auteurs d'espaces » SACD, Deuxième groupe d'Intervention, l'Atelline, La Gare à Coulisses, Quelques p'Arts...Centre National des Arts de la Rue.

En 2016, elle travaille autour d'un spectacle jeune public : « Enfant », qui aborde la question de la perte d'un être cher. Des ateliers pour les enfants à partir de 6 ans sont mis en place autour de cette création. Elle est aussi jurée de la Bourse « Auteurs d'espaces » SACD en 2016 et 2017.

Elle réalise le projet de création « 27.19.34 : Une trilogie », in situ pour le Musée de Valence (en partenariat avec La FOL 26), avec le musicien Mathias Forge: performance dansée et sonore pour trois salles du Musée, au printemps 2017.

Elle fabrique « GRAFF, IN-CHARGE et LOOP » , 3 formes courtes pour le Monastère de Sainte Croix (26), pour la journée du patrimoine 2017.

Elle intervient en pédagogie sur « Les classes qui dansent » en 2018 et en 2019, avec FORMAT-Danse (07), et via un projet de médiation de janvier à juin 2018 avec Superstrat - Regards et Mouvements, sur le territoire du Pays de Saint-Bonnet-le-Château (42) autour du spectacle "ENFANT".

En 2020, elle travaille sur deux pièces courtes in situ, pour les musées de Lodève et de Valence : « Fermer les yeux sur l'état du temps » et « Faune ». Cette même année, elle s'engagé dans la formation « Edition Spéciale#4 », avec le Centre National de la Danse de Pantin et la Belle Ouvrage, pour approfondir les questions de dramaturgie chorégraphique.

Actuellement, elle travaille sur deux projets de création Première Comparution, prévu pour 2022 et Bleu sombre nuit, pour 2023-24. Elle  développe,etre 2019 et 2021, un projet Culture et Santé en SESSAD pro sur Saint- Etienne avec la cie La Louce et l'association La Laverie.

Elle entame la formation “Matières Somatiques” en Body Mind Centering avec Anne Expert et une formation en yoga Nidra (yoga du sommeil).

Gwénola Breton

Auteure des textes des spectacles de la Cie Nue "Je suis un pur produit de ce siècle" et "ENFANT" - Co-Metteur en scène "ENFANT"

Élève au conservatoire de Lille, dès l’âge de 6 ans, elle apprend le piano, la flute et le chant pendant 5 ans. Elle complète son bagage musical et s‘oriente plus particulièrement vers le chant. Elle fera partie notamment du Chœur de Toulouse Midi-Pyrénées et enregistrera des concerts avec l’orchestre du Capitole avec Michel Plasson – (Carmina Burana de Orff -Le styx de Kancheli – Marcel Landowski..) de 1998 à 2006. Pendant cette période elle sera l’élève particulière de Heidi Raymond à Genève. Parallèlement elle participe en tant que chanteuse et comédienne à des spectacles théâtre-cabaret, avec le Théâtre du Jour de Pierre Debauche à Agen de 1998 à 2001 et collabore à la réalisation de films avec Melha Bossard et fait de la figuration avec André Téchiné notamment.

 

Parallèlement à la musique, son parcours scolaire la mène après deux années de classes préparatoires supérieures de lettres en Hypohkâgne et Khâgne, à finaliser un DEA à Toulouse, parallèlement à une licence d’histoire de l’art. Ayant une bonne connaissance du milieu du théâtre, elle collabore régulièrement depuis 2005 avec des compagnies de théâtre et de danse ou des groupes de musiques, à l’écriture de textes sur commande. Elle fera également une licence de philosophie complémentaire. Depuis 2010, elle travaille à l’écriture de recueils de poésies « Manuel pour dire au revoir ». En 2013, elle crée un projet photo - écriture « Through » regard sur la présence et l’absence, sur le fantôme. En 2014, elle réalise le texte du spectacle Je suis un pur produit de ce siècle de Lise Casazza sélectionné à Chalon en In Auteurs d'espaces - par la SACD. Et en 2016, elle écrit le texte du spectacle ENFANT – création de la Cie Nue. A venir, parution du Pou du Ciel aux éditions du Port à Jauni en Septembre 2017.

Nath. Bruère

Directrice de production pour la Cie Nue de 2013 à 2020

Co-fondatrice et co-directrice de la Cie Trace(s) en poudre avec Aurélie Gard (Danse / Théâtre / Urbain) de 1999 à 2007.  "Soy Imperfecta" en 2002 spectacle sur la prostitution féminine : «In»Fest d'Aurillac, Fest'Arts Libourne, Pronomade(s), … puis "Ecce Homo" en 2005 soutenu par le réseau des Arts de la Rue.

 

De 2007 à 2010, elle travaille avec la Cie La Manœuvre / Gaëlle Bisellach (Manipulation d'objets, d'images et de corps). Cie associée à la ville de Riom (63) pendant 3 ans.

 

Depuis 2010, elle travaille régulièrement avec des compagnies de théâtre et de danse ou des groupes de musiques pour les accompagner dans leur travail de production, de diffusion, et d'administration : Mazalda (prod Tour 2010), Contrebrassens (Prod et conseils de 2008 à 2016), Radio Tutti Feat Barilla sisters du label Grosso Modo. diffusion (Prod et administration depuis 2014)

De 2012 à 2016, elle évolue au sein de la Scop spécialisée dans les musiques actuelles : Yes High Tech/Label Yes Music basée à St Etienne (Brain Damage, ...).

 

De 2013 à 2020, elle a accompagné la Compagnie Nue en tant qu'administratrice de production.

En 2016, elle rejoint le Groupe ToNNe (administration, production) et travaille à développer son bureau de production Tuk-Tuk Production (Solsikke, La commune mesure, Radio Tutti feat Barilla Sisters, mission diff Été 2016 avec Malaxe – Entr(EUX) - In Chalon et Aurillac, ).

Yoris Dutour
Créateur sonore de "Je suis un pur produit de ce siècle"

PARCOURS ET OUTILS

Pianiste de formation, il a suivi des études de musicologie à Paris VIII, puis s'est formé en autodidacte aux techniques d'enregistrements et de mixages audio.

 

Ses outils de création sont la synthèse sonore, les sons d'ambiances et les sons concrets, la table de mixage et les effets audio.

 

Avec une esthétique minimaliste, il développe son travail de recherche musicale autour du phénomène sonore comme expérience sensorielle et comme vecteur de modification de la perception et catalyseur de l'attention du spectateur.

COLLABORATIONS

Il a participé, au sein du Quintet Os, à la création sonore de plusieurs ciné-concerts (L'Homme à La Caméra, Nosferatu, Metropolis...), et a également composé pour la danse (mobilis-immobilis), le spectacle de rue Compagnie Allez-Vous Faire Voir? et le spectacle jeune public Compagnie Les Petits Trétaux.

 

En 2011, il assure la régie générale pour Les 4 Morts Du président Petit, spectacle de rue de la compagnie Délices-Dada.

 

CREATIONS

Il vient de finir la création de son premier ciné-concert en solo sur le film La Terre de Aleksandre Dovjenko.

Il développe un duo de slam-electro : Filigrane, joue du synthé dans un groupe garage-rétro-punk-noise : Cowbones.

 

LIENS

www.chuuut.org

Grégoire Durrande

Régisseur de "Je suis un pur produit de ce siècle

De formation scientifique et musicale, il commence sa formation d'ingénieur du son en 2007 dans la classe préparatoire ciné-sup à Nantes.

En 2009, il intègre l’Ecole Nationale des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT, Lyon) dans la classe de réalisation sonore. Il participe ainsi aux créations de metteurs en scène comme Matthias Langhoff, Simon Deletang ou Arpàd Schilling.

 

Sorti en 2012, il travaille en tant que réalisateur son et régisseur son pour différentes compagnies de théâtre (Cie Moebius, La Nouvelle Fabrique, Premières pages, Collectif InVivo, Grame, Les Subsistances, Association Culturelle de l'Eté), crée des bandes-sons pour différents percussionnistes (Guyloup Boisneau, Lucie Antunes, Charles Robert) et développe une activité de créateur son dans le cadre de projets personnels (Mix'cuisine, Charliebeatbox).

Marie-Samantha Salvy

Slameuse-interprète et co-auteure de "1ère Comparution"

SAM-PHOTO.png

Ele intègre une école de cinéma à Paris en 2001 et fait ses premières armes auprès de Jean-Jacques Beineix, tout en affûtant l'oralité de sa plume sur des scènes ouvertes de slam. En 2006, elle participe à l'élaboration de la compilation « Crache ton cœur », (slam) en Drôme. Elle y réalise un film, « Lome Vivina » (documentaire, 32 min, 2011), anime des ateliers d’écriture auprès de différentes associations, collèges, et structures sociales. Elle intervient notamment auprès de la Pep 42 (St Etienne) au sein de la Cie Nue, dans le cadre d’un projet « Culture et Santé » (2019/2021). Dans le même temps, elle se fraye un nouveau chemin dans le spectacle vivant, en devenant technicienne plateau. Aujourd’hui, elle continue son apprentissage de l’image en travaillant l’argentique auprès de Claude Simon, (Atelier Nomade, Gard), ainsi qu’en développant son propre univers plastique grâce à la technique du light painting. (Expo « Liminaire » 2019, Mistral Palace, Valence). Parallèlement, elle continue à partager sa poésie au sein du duo SASSALI (slam, et percussions avec Slim Mesbah), joue en première partie de Brigitte Fontaine au Téâtre de la Ville de Valence (Novembre 2019). Actuellement, elle travaille la création danse slam « 1ere Comparution », en collaboration avec Lise Casazza , pour la Cie Nue.